Randonnée nautique autour de Noirmoutier

4 heures du mat, le réveil sonne, ça pique les yeux. Rendez-vous au club à 5h, tout le monde est là : en route vers Noirmoutier. Nous sommes cinq cette fois, pour une rando nautique autour de l’ile de Noirmoutier : Yves, Anna et Arnaud sur « la Der’yves », l’Ilur d’Yves et Nicolas et moi sur « p’tit loup » le dinghy 12 pieds de Nicolas. Arrivée à la cale de La Fosse vers 6h, préparatifs et départ pour l’aventure vers 7h. Lever de soleil.

Passage sous le pont, vent 12/15 nœuds contre-courant, ça déferle pas mal et le clapot est court, la mer dans tous les sens. Marins sereins sur l’Ilur qui passe en douceur, il faut pas mal écoper sur le Dinghy 12 qui embarque face au clapot. Ça passe, cap vers le large et la pointe de la Loire. On abat pour passer à l’intérieur du plateau des Bœufs, l’ile du Pilier est en vue pour la pause repas. Magnifique atterrissage sur l’ile, petite plage accueillante et repas bien apprécié. La pleine période de nidification des oiseaux marins ne nous permet pas la balade sur l’ile.

On rembarque, cap vers l’Herbaudière, puis vers la plage de la Cleire ou Nico a repéré un camping possible. Bingo, le site est super et le camping est parfait pour nous. On s’installe et apéro/ repas sur la plage : tournée de « trouspinette vendéenne » assurée par Nico et saucisses Vertaviennes amenées par Anna, grillées sur les braises : le bonheur n’est pas à chercher au bout du monde.
Couchés tôt et, après une bonne nuit, préparatifs de départ. Dur-dur le bain du matin pour aller chercher les bateaux au mouillage, on emprunte une annexe.

Dans un vent léger de Nord-Ouest et sous le soleil, nous descendons au portant le long du Bois de la Chaise, jusqu’à l’entrée du chenal du port de Noimoutier. Hélas, pas d’eau pour remonter boire une bière, il faut continuer vers le Sud. Séance de navigation à vue, pas forcément simple entre les parcs à moules/huitres pas trop bien balisés et les perches de chenal peu visibles. Cela nous mène tranquillement vers le passage du Gois ou, stupeur, nous évitons la collision avec un c.. en voiture qui pensait sans doute être doté d’un amphibie.

Navigation en Baie de Bourgneuf, il faut presque aller jusqu’au Port du Bec pour éviter les plateaux rocheux. Navigation très intéressante dans un endroit pas fréquentable pour les voiliers de croisière. Fin de parcours en douceur, sortie d’eau des bateaux et retour vers Trentemoult sans problème.

Une très belle expérience, un peu engagée sur le dinghy 12, à faible franc bord, sur la première matinée puis très riche sur le plan de la navigation ensuite, à refaire.

Photos

Crédits photos : les navigateurs

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.