Camin du Havre

Le survenu

Présentation

Le CNSL possède un beau bateau bois, le Survenu. Il s’agit d’un camin du Havre, construit par les chantiers Chaussivert. L’unité présente au CNSL, qui arbore le nom de Survenu qui lui va si bien, est en bois massif, de clins rivetés cuivres, par les chantiers Chaussivert à Laval ( chantier naval hélas, aujourd’hui disparu). Avec son gréement bourcet-malet (2 mâts et 3 voiles dont deux au tiers, se déployant à partir de deux mats et de deux bouts-dehors), cette coque de noix de 4,5m (250kg env. avec sa dérive lestée) présente une longueur hors tout de 10m.

Historique

Le camin du Havre, un petit esquif qui voit long par derrière et par devant ! Il en resterait cinq en France. A l’origine c’étaient des petits bateaux de pêche du Havre qui se caractérisaient par un gréement bourcet-malet. Très « toilés » (minimum 20 m2 de voiles) pour une coquille de noix, il fallait souvent les charger de gros galets des plages du Havre et délester en les passant par-dessus bord au fur et à mesure que la pêche se mettait à peser.
Aujourd’hui sur le Survenu on ne pratique plus la pêche encore que… toute tentative serait la bienvenue ; et on se contente de sacs de sable quand l’équipage est trop léger – physiquement bien sûr. Dans ce cas, cela devient vite pour celles et ceux qui aiment le sensitif et le questionnement permanent, un plaisir inépuisable. A quatre, c’est l’idéal car des vibrations de type aéroplane le guettent souvent par tous les temps jusqu’à force 4 – restons raisonnables, sauf dans le clapot où très court, il perd toute sa vitesse dans les creux de vagues.

Caractéristiques

Longueur : 4,4m
Largeur : 1,64m
Poids : 250kg
Tirant d’eau (dérive haute) : 0.30 m
Tirant d’eau (dérive basse) : 1 m
Poids armé : 250 kg
Surface voilure : 28 m²
Nombre de personnes max : 4 à 5 personnes

Au CNSL

Un camin du havre : le Survenu

Les commentaires sont fermés.